Skip to content

Paris enchaîne, Monaco se déchaîne.

25 septembre 2013

Hier soir vers 20h45, avant le match de Monaco, le PSG était leader grâce à sa courte victoire 1 à 0 face à Valenciennes et un but de Cavani, ce qui aurait pu mettre la pression sur le club du Rocher. Mais au contraire, les hommes de Ranieri ont parfaitement géré leur match face à Bastia, en s’imposant brillamment 3-0, avec un doublé de Falcao et un but de Rivière, les deux seuls buteurs du club depuis le début de la saison. Autrement dit, les deux favoris du championnat se suivent à la trace, ou presque…

Falcao-Rivière ASM-SCB

Service minimum pour le PSG.

Face à Valenciennes, Paris a clairement disputé un match de transition, en plein milieu d’une série de 7 matchs en 21 jours. Il ne fallait donc pas s’attendre à du grand football et à une détermination à chaque instant de la rencontre. Si la défense a tenu la route, malgré Marquinhos qui m’inquiète match après-match, c’est surtout offensivement que le PSG a été catastrophique hier soir.

Il n’y avait pas de jeu, pas d’automatisme, aucune entente entre les attaquants, c’était triste à voir quant on connaît la valeur individuelle de chaque joueur. Paris n’a pas outrageusement dominé, loin de là, ce qui a permis à Valenciennes de s’approcher du but de Sirigu, mais les attaquants nordistes étaient bien trop faibles pour espérer faire trembler les filets du gardien parisien. Pastore a comme d’habitude été transparent, ce qui en devient fantastique.

Depuis le début de saison, le manque d’automatismes entre Zlatan et Cavani est légitimement souligné. Et ce n’est pas le but de Cavani sur une passe de Zlatan à la fin de la première période qui va changer les choses. Je me répète, mais si ce 4-3-3 est effectivement très efficace pour avoir la possession du ballon, et relancer proprement, je suis beaucoup moins convaincu de sa capacité à faire la différence offensivement. Bien sûr, c’est une question d’animation, et encore une fois hier soir, l’animation offensive a été très pauvre, et le manque de complémentarité entre Zlatan et Cavani y est pour beaucoup.

Cavani et Ibra, c’est pas encore ça

Du coté de Valenciennes, j’ai été agréablement surpris par Enza Yamissi et Doumbia, qui ont réalisé un bon match dans l’entrejeu. Techniquement à l’aise, ils ont permis à Valenciennes de respirer un peu lors des rares phases de jeu où Paris mettait la pression, et ils seront certainement prépondérants dans la conquête du maintien. Ce qui manque peut-être à l’équipe de Daniel Sanchez, c’est un avant-centre capable de faire la différence devant le but. Nguette devait avoir ce rôle-là hier soir, mais il est clairement meilleur lorsqu’il évolue en tant qu’ailier gauche.

Laurent Blanc et ses hommes réalisent donc une bonne opération malgré la faiblesse du football proposé. C’est dans ces matchs-là, où le collectif n’est pas très brillant, moins bien huilé, qu’un prétendant au titre doit quand même prendre les 3 points, et Paris l’a très bien fait hier.

MONACO REGALLE FACE A BASTIA.

Après ce match médiocre entre Valenciennes et le PSG, nous avions droit à cette affiche entre Monaco et Bastia. Plutôt plaisant sur le papier, ce match l’était aussi sur la pelouse. Depuis le début de saison, je me réjouis toujours avant un match de Monaco, puisque l’on peut être certain que l’on va voir du beau football et des buts, et ce fut le cas hier soir.

Tout d’abord, soulignons que Ranieri avait aligné d’entrée de jeu 5 joueurs aux profils très offensifs, à savoir Moutinho, Ocampos, Rodriguez, Rivière et Falcao. Je tenais à le souligner car c’est du jamais vu ou presque dans notre championnat. Il n’y avait que Kondogbia comme milieu défensif de métier au début du match. Inutile de vous préciser que cette composition d’équipe a facilité le spectacle. Très ambitieux dans le jeu, Monaco a offert pas mal d’espaces à Bastia durant l’intégralité de la rencontre. Et si Khazri, excellent hier soir et meilleur Bastiais du match, avait été un peu plus en réussite devant le but, Bastia aurait pu poser davantage de problèmes à l’ASM.

Du jeu, encore du jeu.

Monaco justement. Emmené par un Moutinho des grands soirs, qui évoluait un peu plus haut que Kondogbia, le club du Rocher a fait la différence en fin de première période. Avant cela, on a eu droit à une leçon de football. Comme d’habitude, les latéraux ont fait leur boulot de rouleau compresseur des couloirs, en multipliant les courses pour aider les ailiers et créer le surnombre, ce qui a très bien fonctionné. James Rodriguez n’hésitait pas à repiquer souvent dans l’axe, pour combiner avec Moutinho et Kondogbia par des jeux en triangle très efficaces, qui permettaient de rompre les lignes adverses. Le jeu tout en déviation de Falcao a permis à Monaco de mettre le danger en permanence sur le but de Landreau.

Pendant 40 minutes, les attaquants de Monaco s’étaient frottés à un Landreau des grands soirs, mais en deux minutes, ce dernier va craquer par deux fois et Monaco faire le break. C’est d’abord Rivière qui va ouvrir le score sur un service de James Rodriguez, avant que Falcao double la marque deux minutes après sur une passe de Moutinho. À partir de là, on comprend bien que Bastia ne pourra pas revenir. Comme en première période, le club corse se crée pas mal d’occasions, mais bute sur un Subasic qui semble de mieux en mieux dans ses buts.

Rivière et Falcao s’éclatent

Même si le leader du championnat menait 2-0 à la mi-temps, ce n’est pas pour autant que Ranieri a commencé à bétonner. Le jeu fut d’aussi bonne facture qu’en première période, et Falcao s’offrira même un doublé chanceux, car il n’avait pas grand-chose à faire sur ce deuxième but. Tout en pratiquant un beau football, Monaco est leader après cette septième journée, avec deux points d’avance sur le PSG. Et comme le PSG, Monaco est la seule équipe de notre championnat encore invaincue, prouvant qu’elle fait bien partie des cadors de notre ligue 1. La suite s’annonce passionnante…

Arthur Senange.

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :